Sexualité plus cool…vie amoureuse plus simple?

un manuel pour les jeunes adultes

Diana Richardson et Wendy Doeleman

Ce petit manuel destiné aux adolescents et aux jeunes adultes est une invitation à vivre la sexualité dans la détente et la présence, plutôt que dans l’intensité de l’excitation et la recherche de l’orgasme à tout prix. Quand la sexualité devient plus cool et relax, la vie amoureuse devient plus simple et la relation a plus de chance de durer.

Sortie en librairie: janvier 2018

ISBN 978-2-940095-42-1
152 pages

Acheter sur:
Amazon.fr
Fnac.com

Diana Richardson est sexothérapeute et auteure de plusieurs best-sellers. Née en Afrique du Sud, elle a terminé des études de droit avant de s’engager totalement dans l’exploration de la sexualité et de la méditation.
Son approche est nourrie tout autant des connaissances philosophiques de l’Inde et de la Chine anciennes que des idées modernes sur la sexualité.
L’essence de son enseignement repose sur les Clés de l’Amour, des propositions simples et efficaces qui montrent comment transformer le sexe en un instrument d’amour, source de guérison et de vitalité. www.love4couples.com

Wendy Doeleman est auteure, conférencière et animatrice de séminaires sur le sujet de la sexualité.
Dès sa première histoire d’amour, elle pressent que la sexualité, ça doit être plus que ça. Elle s’engage alors dans de nombreuses formations de tantra et peu à peu l’approche tantrique transforme toute sa vie. Dans ce livre, son intention est de permettre aux jeunes d’avoir accès au Cool Sex, selon l’approche de Diana Richardson. Wendy enseigne le tantra en Hollande et anime des ateliers pour les jeunes. www.blissyourbody.nl

Depuis plus de 25 ans, Diana et Michael Richardson animent un séminaire pour couples: The Making Love Retreat. Ils ont accompagné des centaines de couples dans la découverte d’une nouvelle sexualité source d’une satisfaction durable. Ils donnent The Making Love Retreat en anglais (avec traduction en allemand), ils ont formé un couple d’enseignants qui donne le séminaire en français: Faire l’amour en conscience.

Extraits

Cette sexualité est orientée vers la « connexion » plutôt que vers un « but » ou un « objectif ».

Dans la détente sexuelle qui caractérise le Cool Sex, la présence et la connexion sont centrales. Cela signifie d’abord que pendant l’acte sexuel, tu mets ton attention sur la détente de ton corps. Au départ, tu ne cherches pas à augmenter la tension ni à faire monter l’excitation. Tu ne cherches pas non plus à atteindre un objectif particulier (l’orgasme), tu n’y « travailles » pas. Tu es attentif à ce que tu ressens sur le moment et à la connexion avec ton partenaire.

Cette sexualité est orientée vers la « connexion » plutôt que vers un « but » ou un « objectif ». L’accent est mis davantage sur « comment je ressens les choses en ce moment ? » que sur « comment faire pour rendre le plaisir plus intense ? » Les mouvements du Cool Sex sont généralement conscients et donc plus lents et plus doux.

Être conscient signifie que tu es une sorte de témoin de toi-même

Dans ce livre, nous utilisons régulièrement les termes « être conscient », « être attentif » ou «être présent ». Tu peux penser que ce sont des concepts abstraits. Il n’en est rien. Ce sont des qualités puissantes qui peuvent modifier profondément notre vécu. Être conscient signifie que tu es une sorte de témoin de toi-même et que tu es attentif à ce qui se passe en toi. Si tu es conscient, tu es présent et attentif à ce que tu penses, à ce que tu sens et à ce que tu fais. En d’autres termes, tu « saisis » ce qui se passe en toi ou pour toi. Si tu fais les choses avec plus de conscience, tu vas voir que naturellement tu deviens plus présent, quoi que tu fasses. Tu prends ton temps et tu te détends dans l’action. Tu commences à mettre ton attention sur ce qui se passe dans le moment présent et tu deviens capable de réaliser quand tu pars dans des pensées – dans le passé ou dans le futur. Être présent, attentif et conscient de ce qui est en train de se produire te permet de ressentir ce que tu vis plus profondément et tes expériences deviennent plus intenses.

Chaque femme a dans son corps, le potentiel pour vivre des expériences sexuelles intenses et satisfaisantes.

Pourtant, la vie sexuelle des filles n’est pas toujours une histoire de jouissance et de plaisir. Beaucoup de filles savent aussi que la sexualité peut être associée à la douleur. Cela peut être une douleur physique, mais également une douleur émotionnelle, par exemple la souffrance d’avoir été contrainte à des rapports sexuels, la peine de ne pas ressentir grand-chose pendant l’acte sexuel ou de ne pas avoir d’orgasme.

Pour vivre des expériences sexuelles subtiles et profondes, les éléments clés pour une fille sont : la détente, la douceur et la réceptivité. Cette affirmation brosse un tableau assez différent de l’image courante de l’amante idéale. La vision prédominante est plus proche de la bombe sexuelle, active, dynamique, qui bouge et pousse des gémissements. Mais une telle approche permet-elle vraiment de vivre des rapports sexuels intensément satisfaisants et aimants ? C’est discutable !

Le pouvoir de la sexualité féminine est précisément celui de la douceur et de la détente. Si, en tant que fille, tu peux te détendre confortablement avec facilité et douceur, alors une sensation réelle de réceptivité émerge naturellement. Ainsi, vous pouvez plus facilement, sans effort, tension, ni pression, apprécier une sexualité profonde et satisfaisante.

Différents types d’orgasmes

Les femmes peuvent avoir différents types d’orgasmes. Nous en mentionnons trois ici, mais il existe d’autres variantes, et les combinaisons de plusieurs types se produisant en même temps sont également possibles. Tout d’abord, il y a l’orgasme clitoridien, qui arrive par stimulation du clitoris, un « bouton » situé au sommet de la vulve et à l’extérieur du vagin avec plusieurs branches qui s’enracinent profondément dans le vagin. Ce type d’orgasme présente souvent un pic intense et la sensation diminue rapidement après. Il s’agit donc d’un « orgasme de pic ». Certaines femmes ont un orgasme assez facilement quand elles stimulent leur clitoris tandis que d’autres doivent travailler dur pour l’atteindre, surtout si elles sont avec quelqu’un, et d’autres encore ne vont jamais avoir d’orgasme de cette façon.
Une deuxième variante est l’orgasme vaginal, il se produit par un éveil de la sensibilité du vagin qui s’attendrit comme s’il fondait. Il peut aussi se produire par stimulation du point G, un endroit situé à l’intérieur et à l’avant du vagin. Ce point peut être stimulé avec un doigt, un vibromasseur ou un pénis. Beaucoup de femmes ne connaissent pas ce genre d’orgasme. Certaines femmes émettent du liquide quand elles jouissent de cette façon, comme une sorte d’éjaculation. Cet orgasme est généralement décrit comme plus intense et plus profond que l’orgasme clitoridien.
Un troisième type est appelé « orgasme de la vallée » (« vallée » en opposition à « pic »). Ce type d’orgasme est principalement provoqué par la détente et la circulation d’énergie. Cet orgasme n’a pas de pic et peut durer longtemps. Il est décrit comme une expérience intense et totale, comme une énergie qui circule dans tout ton corps, en particulier au niveau du cœur. Nous l’appelons « état orgasmique » au lieu d’« orgasme ». Certaines personnes peuvent le vivre sans même avoir de rapports sexuels. Si tu es sensible à l’énergie, il se peut que dans d’autres situations tu ressentes un sentiment de joie intense et une circulation d’énergie. Aussi, un état de paix, d’harmonie et d’unité peut se produire en faisant l’amour, un état que l’on peut appeler « état orgasmique ». Avec le Cool Sex, l’orgasme peut bien sûr se produire, mais ce n’est plus le but à atteindre par tous les moyens (comme dans le Hot Sex).

Ce que je pensais quand j’étais petit ; ce n’était donc pas si bizarre

« Lorsque j’étais enfant et que j’ai entendu parler de sexe pour la première fois, j’ai pensé que l’homme pénétrait dans la femme puis qu’ils restaient immobiles et tranquilles. Plus tard, j’ai entendu toutes sortes d’histoires différentes, j’ai vu des pornos et ainsi de suite, alors j’ai pensé : Oh, il faut apparemment beaucoup bouger, pousser et en faire beaucoup. Maintenant que j’ai découvert le Cool Sex et le tantra, je me dis : tiens, c’est ce que je pensais quand j’étais petit ; ce n’était donc pas si bizarre. »