Histoire d’un Maha Yaga

Isadora Chanel

Un livre plein de fraîcheur et de profondeur…
Une jeune fille de 18 ans raconte sa rencontre avec un grand maître indien, Sri Tathâta.

Partout où je pose mon regard, que ce soit autour de moi ou à l’intérieur de mon être, je retrouve sans cesse la même question: Quel est le but ? Pourquoi sommes-nous sur cette terre ?

Isadora Chanel

ISBN 978-2-940095-33-9
175 pages

Acheter sur
Amazon.fr
Fnac.com
Payot.ch

d’autres extraits sur la
page FaceBook du livre

Presse:
article paru dans le magazine Essentiel  n°16
sept. oct. 2013, p. 12

Extraits

Pourquoi sommes-nous sur cette terre ?

Partout où je pose mon regard, que ce soit autour de moi ou à l’intérieur de mon être, je retrouve sans cesse la même question : Quel est le but ? Pourquoi sommes-nous sur cette terre ? Le plus souvent, nous refoulons cette question, nous la cachons au plus profond de nous-mêmes.
A force d’avoir été brimée, écrasée, notre âme trouve parfois la force de briser la glace dans laquelle elle avait été trop longtemps enfermée par le mental de la société. Elle lance un cri qui s’amplifie jusqu’à devenir insoutenable. Cet appel désespéré nous rend comme fous. Assoiffés, nous tournons en rond à la recherche d’une source afin d’y abreuver notre âme. Nous regardons notre vie, un peu hagards. Nous nous rendons compte alors que notre vrai but a disparu et que nous vivons dans un scénario étrangement inhabité. Nous réalisons soudain que sous des apparences de bonheur et de santé, nous sommes pris dans un étau, et que personne ne réussit à nous donner les réponses que nous cherchons. Il nous manque quelque chose de capital. Mais comment savoir quoi ?

La ville semble cracher de tout côté des êtres joyeux

Soudain, la rue du festival se dévoile à nous.
Des milliers de têtes brunes avancent avec un rythme régulier, telle une fourmilière géante. La ville semble cracher de tout côté des êtres joyeux, sortant de ses entrailles.  Les enfants lâchent la main de leurs parents tant ils sont surpris en nous voyant.  De chaque côté de la rue, des marchands ambulants crient dans toutes les directions pour attirer l’attention des passants. Les jeunes se dirigent vers de grands tonneaux emplis de riz soufflés. Ils en achètent par petits paquets de papier journal. Les petits sucent des sucres d’orges rouges et jaunes.
Nous nous retournons d’un bond lorsque une voix à côté de nous crie:-« Tathatwamastu! »
Un stand du Maha Yaga a été dressé là, pour y distribuer des brochures. De vieux messieurs nous saluent chaleureusement en nous montrant avec fierté la grande affiche en haut du stand. Sri Tathâta, regarde de son papier plastifié la foule en-dessous de lui.

Je ris, je l’entends rire.

Sri Tathâta, l’être toujours présent en moi. A n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit, il est là… . Quelque part dans mon coeur, mais pas seulement. J’utilise mes mains, je peux voir les siennes. Je ris, je l’entends rire. Je vois les catastrophes du monde et je deviens très triste.
Il suffit alors que je pense à lui et un baume se dépose sur mes peines.

ses yeux… habités par l’infini

De là où je suis, j’aperçois Sri Tathâta, un linge enroulé autour de la tête. Il est en train d’étendre sa lessive.
Je m’approche et je me vois encore et toujours impressionnée par ses yeux. Ils sont habités par l’infini et purs comme ceux des enfants. Pourtant, une détermination inébranlable s’en dégage. Celle de celui qui connait le but et sa Source. Tout ce qui découle d’Elle. Il me sourit gaiement avant de rentrer chez lui.
Nous allons bientôt nous en aller, alors je tente très fort de graver en moi cette image qui mêle le quotidien et cette vie divine si mystérieuse pour nous.